Il ne s’agit pas d’un fait survenu après la décision, mais bien un fait existant qui n’a pu être découvert et porté à l’attention de la Commission avant que la décision soit rendue. Ce fait doit être déterminant, c’est-à-dire qu’il aurait pu modifier la décision s’il avait été connu.